Mon beau sapin…

Noël arrive au galop et avec lui les sapins de Noël fleurissent. En grande fan de Noël, je voulais bien sûr faire le notre en novembre déjà mais l’Homme Parfait a mis le holà. On a donc dû attendre le premier week-end de Noël (oui, je sais, j’ai tardé à écrire cet article, mais le nouveau poste que je viens de prendre occupe tout mon temps et il n’en reste guère pour le blog… Mais j’y travaille !).

Après avoir trimbalé le sapin sur son dos, le Matou était beaucoup moins motivé, d’autant qu’après le cambriolage on a dû condamner la cave et donc tout son contenu – y compris le carton à décorations. Qui est-ce qui a fait un cirque pour que son amoureux décloue les barricades pour sortir les décorations ? … Bibi. Toujours est-il qu’après avoir longuement hésité à opter pour le sapin écologique de Treezmas, replanté après les fêtes (mais finalement le prix m’en a dissuadée, l’adoption sera pour l’année prochaine), nous sommes rentrés avec notre Nordman tout frais tout beau, qui n’a pas tardé à être dûment décoré.

Pour moi la décoration du sapin a toujours été un moment clé des fêtes, à partager en familles, avec de la musique et du chocolat chaud… Un vrai moment de bonheur passé en couple 🙂

fullsizerender_4
Déballage des décorations…
fullsizerender
Le sapin paré de ses plus beaux atours
fullsizerender_3
Le nounours de Noël veille au grain !
fullsizerender_1
Version mini

fullsizerender_2

fullsizerender_6
Le sapin illuminé et les cadeaux déjà à son pied !
fullsizerender_5
En bonus : le sapin (plus majestueux) près de mon boulot

Et votre sapin, déjà prêt pour les fêtes ?

Intrusion

Cette semaine de vacances a été bouleversée par un événement imprévu, qui m’a demandé beaucoup plus de temps que prévu : formalités administratives, assurances, police, serrurier… Toutes les joies post-cambriolage. Quelqu’un a pénétré par effraction dans les sous-sols de notre immeuble, une nuit, probablement par la porte du garage, endommagée, et que le syndic n’a pas jugé bon de réparer au cours des 4 mois écoulés depuis qu’on leur a signalé.

On nous a dit « quelle horreur, c’est toujours traumatisant un cambriolage, bon courage » et bien sûr c’est vrai, même si finalement je ne me sens pas si traumatisée. Plutôt… en colère. En colère de la lâcheté des gens, de leur égoïsme, de leur imprudence… Je me suis notamment fait voler mon vélo pliant qui n’avait même pas 6 mois et que j’ai utilisé quasiment toute cette année pour mes trajets domicile-travail. Moi qui pensait me remettre en selle dès la semaine prochaine, ça ne sera finalement pas pour tout de suite…

Cet imprévu a en tout cas bouleversé mon programme de la semaine puisque j’ai passé la majeure partie de la journée de mardi dans la cave à garder le restant de nos affaires, la porte étant totalement détruite. S’en son suivies les paperasses habituelles, les coups de fils qui s’imposent et le suivi des dossiers… Comme dit ma grand-mère, « c’est la vie » ! Je tiens en tout cas à me reposer au maximum ces derniers jours de vacances puisque dès lundi j’attaque un nouveau boulot et, avec lui, une nouvelle page qui va commencer à s’écrire.

J’ai tout de même réussi à cuisiner un peu, notamment des cinnamon rolls, dessert anglo-saxon que je trouve particulièrement réconfortant durant cette période d’avant-Noël. J’ai également réalisé mon premier hachis-parmentier, à base de topinambour (une première pour ce légume aussi !), à partir d’une recette QuiToque. Un vrai régal !

FullSizeRender.jpg

Pour ne pas vous laisser sur une note amère, voici donc la recette des cinnamon rolls que j’utilise, trouvée sur Marmiton (je l’ai testée cette fois sans lait en poudre, n’ayant pas réussi à remettre la main sur mon paquet, et je n’ai pas vu de différence !)

Temps de préparation : 30 minutes ; Temps de cuisson : 20 minutes

Ingrédients (pour 12 rolls) :

  • 1 tasse d’eau tiède (235 ml)
  • 1 oeuf
  • 3 tasses de farine à pain (410 g)
  • 1/4 tasse de sucre blanc (50g)
  • 3 cuillères à soupe de lait en poudre
  • 1 1/2 cuillère à café de sel
  • 5 cuillères à soupe de beurre ramolli (75ml)
  • 1 cuillère à café de levure de boulanger instantanée (5 ml)
  • 1/3 tasse de beurre (75g)
  • 1/2 tasse de glace à la vanille (65g)
  • 1/2 tasse de sucre brun (70g)
  • 1/2 tasse de beurre, ramolli (pour étaler) (115g)
  • 1 cuillère à soupe de cannelle en poudre
  • 1/2 tasse de sucre brun (110 g)

Préparation de la recette :

Placer l’eau, l’oeuf, la farine, le sucre blanc, le lait en poudre, le sel, 5 cuillères à soupe de beurre et la levure dans un grand saladier et pétrir l’ensemble jusqu’à obtention d’une pâte homogène. Laisser lever. Si vous en possédez un, utilisez un appareil à faire le pain, sur la position ‘pâte’. Pendant ce temps, dans une petite casserole, faites fondre 1/3 tasse de beurre. Ajoutez 1/2 tasse de sucre brun et la crème glacée, puis portez à ébullition et faites cuire pendant 2 mn. Verser ce caramel dans le fond d’un moule de 9 x 13 pouces (20x30cm).

Préchauffer le four à 175°C. Lorsque la pâte est prête, posez-la sur une surface légèrement farinée. Formez un rectangle. Etalez le beurre ramolli et saupoudrez de cannelle. Ecrasez 1/2 tasse de sucre brun par dessus. Roulez la pâte sur elle-même, et scellez le rebord. Découpez 12 Rolls et placez les dans le moule caramélisé. Laissez lever jusqu’à ce que le volume ait doublé (environ 45 mn). Faire cuire à 175°C pendant 20 à 25 mn, jusqu’à ce que le dessus soit doré.

J’ai choisi de rajouter du chocolat en poudre amer à la farce des roulés, pour couper le sucre, et c’est délicieux. J’ai également décoré le dessus avec un glaçage (simplement réalisé en sucre glace et jus de citron).

Et vous, quelles sont vos pâtisseries de fêtes préférées ?

Mes calendriers de l’Avent préférés

Noël approche à grands pas, ça y est : depuis hier, les illuminations ont fleuri dans tout Paris, y compris dans mon quartier où elles sont particulièrement belles. Il n’en faut pas plus pour me donner envie de cocooner avec un chocolat chaud sous un plaid, en attendant Noël. S’il est encore un peu tôt pour décorer le sapin (bientôt, bientôt…), il est plus que temps de choisir son calendrier de l’Avent pour être fin prêt dès le 1er décembre. Voici une petite sélection de mes modèles préférés :

  • Le calendrier de l’Avent des thés – Dammann Frères

damman

Pour les amateurs de thé en quête de nouveaux parfums, craquez pour le calendrier Dammann Frères : je trouve son design particulièrement travaillé et c’est l’occasion de découvrir de nouveaux parfums, en particulier certains thés de Noël qui sont mes préférés en fin d’année !

 

  • Le calendrier de l’Avent vernis à ongles – Ciaté

calendrier-de-lavent-2016-ciate

Les fêtes sont souvent l’occasion de se faire plaisir et de se chouchouter pour se transformer en princesse le soir du réveillon. Ciaté a pensé à tout avec son calendrier de l’Avent spécial nailart : en vente en France chez Sephora, la marque britannique propose 18 minis vernis, 1 vernis full size, 2 mini produits soin des ongles, 2 top coats et 1 cadeau surprise.

  • Le calendrier de l’Avent Beery Christmas – Saveur Bière

beery-christmas

J’ai failli craquer et offrir le calendrier Beery Christmas à mon chéri cette année : composées de 24 bières différentes issues de 18 styles et 17 pays, j’étais sûre qu’il allait adorer, lui qui aime déguster de nouvelles sortes de bières lorsqu’il en a l’occasion. Le seul frein : le prix, encore un peu élevé pour un calendrier de l’Avent (69,90 €).

  • Le calendrier de l’Avent beauté – L’Occitane en Provence

loccitane

J’ai eu un coup de coeur pour le calendrier L’Occitane de cette année : déjà, je trouve le format « livre ouvert » très original et pratique à poser – il évite de cribler ses murs de trous, RIP au mur de notre cuisine qui en fait les frais depuis 2 ans… Et le dessin réalisé par Kanako de My Little Paris est simplement magnifique ! D’autant que j’affectionne les produits L’Occitane, surtout en petits formats, que j’utilise plus rapidement. Mais mon envie de minimalisme jusque dans la salle de bain a pris le dessus pour cette année ! Je le conseille toutefois aux afficionados des produits de beauté.

  • Le calendrier de l’Avent gourmand – Fauchon

fauchon.jpg

Mon calendrier « gourmand » préféré, de chez Fauchon (oui je sais j’ai des goûts de luxe) : un petit calendrier en forme de cocotte, très ludique, qui recèle de nombreuses surprises gourmandes telles que la pâte de fruit à l’abricot, le mini éclair en pâte d’amande, un carré de chocolat noir-caco et lait-nougat, un mini calisson, un bonbon fourré aux 4 fruits rouges ou encore des délices à base de chocolat Gianduja.

  • Le calendrier de l’Avent Kinder, by Soledad

kinder

Le meilleur pour la fin : mon calendrier de l’Avent 2016 ! Offert par le Matou la semaine dernière, il est dessiné par Soledad pour Kinder (bien que lui l’ait choisi pour « sa forme de sapin » :)) et en vente chez Monoprix. Le petit plus : il est uniquement composé des produits Kinder que j’adore (Kinder Country, Kinder Bueno…). Le moins : je soupçonne chaque chocolat d’être emballé individuellement, ce qui attriste mon coeur d’écolo… Une chose est sûre : je l’adore !

Et vous, pour lequel avez-vous opté cette année ?

J’ai testé : le thé Genmaïcha

Ceux qui me suivent depuis un moment (voir Hex_andthe_City) le savent, je suis depuis toujours passionnée de thés. Bien que j’aie une préférence pour le thé vert, j’ai une collection entière de thés verts mais également noirs, blancs, rouges ou encore rooïbos à la maison. Sans parler des tisanes et infusions, que j’entasse et consomme par litres !

Alors quand ma belle-soeur m’a fait goûter le thé japonais Genmaïcha, j’ai forcément tout de suite été séduite. Un thé que je ne connaissais pas ! Et au subtil arôme de riz soufflé qui me rappelle mon enfance…

Le Genmaïcha est un thé traditionnel du Japon, mélange de thé vert Bancha et de riz brun grillé. Les notes végétales fraîches du thé s’associent harmonieusement à celles torréfiées des céréales, et lui confèrent un goût très caractéristique qui en fait un thé très apprécié de ceux qui ne sont pas habitués au thé vert (et même par ceux qui le sont, d’ailleurs).

genmaicha-3

J’ai acheté mon thé chez De Thé en Thé, dans mon quartier, le 14ème arrondissement, et j’ai été très satisfaite de le trouver aussi facilement et pour un prix très abordable ! Mais de nombreuses autres boutiques en vendent, comme Palais des Thé ou Kusmi Tea.

En tout cas le Genmaïcha devrait me permettre de tenir jusqu’à Noël : mon petit plaisir au Marché de Noël de Strasbourg (oui j’ai quasiment grandi dans le marché, ayant fait toute ma scolarité sur la place de la cathédrale, et comme tous les strasbourgeois d’origine je détestais ce marché avec ses touristes par milliers et son raffut constant… Mais maintenant que je n’y vis plus, je l’apprécie de plus en plus et prends plaisir à y passer pendant les fêtes, histoire de m’imprégner d’un peu de « l’esprit de Noël » !) c’est de faire un tour au stand de la Maison Bourgeon : un créateur de thés excellents, parfait pour des cadeaux de fin d’année, on ne peut pas se tromper ! Pour les fêtes, ils proposent des assortiments et des coffrets dégustation. Mes préférés : les thés de Noël, en particulier le « Rooïbos de Noël » et le « Noël en Alsace », bien sûr ! 😉

tea

Et vous ? Amateurs de thés ? Des parfums originaux à partager ?